La piste de l’inconscient collectif

L’autre piste qui me semble possible, mais à mon niveau, difficile aussi à étayer, est celle de l’inconscient collectif connecté. Mais là encore j’en sais pas assez au niveau du cerveau et de sa biologie pour savoir si cela a un sens ? Est-ce juste une réflexion sans fondement ? D’où vient l’impression d’être plusieurs par moment, ou de ne pas être sûr de l’initiateur de certaines actions, c’est à dire soi ou autre chose ?

Ai-je seulement « rêvé » le fait de permettre de trouver un endroit spécial qui a permis d’activer l’éveil du deuxième hémisphère de mon cerveau ? Par moment des sensations spéciales, pétillantes, comme un léger courant électrique me parcours l’intérieur du crâne, et je sais qu’ils n’y a pas de capteur sensoriels là, alors qu’est-ce qui « sent » cela ?

Comment justifier que les gens dans la rue disent des choses qui semblent jour après jour raisonner ou faire ping-pong avec une phrase, un mot dans ma tête survenu quelques secondes avant ? Genre c’était plus que beaucoup trop souvent par rapport à un état mental normal et trop pour être une coïncidence en soi. Est-ce que cela se stabilise après un temps ? Cela va mieux déjà.

C’est après avoir eu vent et lu en travers des résumés de la prophétie des Andes que cela a commencé à augmenter fortement. J’avais déjà remarqué qu’un jeu se moquait un peu de cela, Les Sims 4, avec un livre parlant d’un personnage Lucas Dark au sujet de coïncidences, écrit par un certain Lucas Dark.

Quoi que cela soit, il y a une aide que je ressens à certains moments, et je pense pouvoir avoir confiance petit à petit en eux. Bien que le monde ne soit pas une place de bisounours, ce qu’il faut aussi garder à l’esprit, et qu’en temps de trouble, ou sous l’impulsion d’une nouveauté à la mode, on peut refiler de la vraie bêtise, des arnaques invraisemblables (robinet en matière radioactives soi-disant pour la santé à l’époque des découvertes de la radioactivité par exemple, qui a rendu de nombreux gens malades)


NB: Dans un autre temps, je me dis que c’est intéressant comme concept, de réécrire sa vie, en changeant ce qu’on veut. Plus qu’un livre, c’est peut-être une attitude comme prendre un nouveau départ. Beaucoup de gens le font sans se faire un tel détour mental, mais si ça permet aux gens qui réfléchissent trop de tourner aussi la page… mais peut-être qu’écrire ce qu’on souhaite pour soi permet de le formuler plus clairement, sans verser pour autant dans les lois de l’attraction, qui est un peu manipuler ou forcer les choses, une vision utilitaire, mais déjà juste parce que ça fait du bien d’écrire du bien sur sa vie, comme méditer pour ne penser à rien pour devenir meilleur n’est pas bien méditer, d’après Alan Watts.

Leave a comment

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.