Phénomènes suspects et lecture ésotérique

Comme ça arrive bien souvent quand on fait cela, parlant un peu de mes expériences qui se rapprochent du paranormal avec un ami, il m’a conseillé un livre, « Je communique avec les défunts » de Alain Joseph Bellet, un voyant et médium apparemment connu.

J’étais d’abord surpris et perplexe. Je me suis dit, sur la plate-forme dont dépend ma liseuse, je peux avoir un extrait gratuit et me faire une idée, ce que j’ai fait.

À vrai dire l’extrait m’a étonné dès le début et j’ai décidé d’acheter les trois livres de l’auteur pour commencer par le début vu qu’il expliquait son initiation « médiuminique » en plus de son parcours de vie. J’en suis au premier livre.

J’ai été saisi par la ressemblance des phénomènes observés, parfois des impressions qu’il en avait aussi, mais pas toujours. Mais contrairement à lui, beaucoup de mes visions n’ont pas un rôle d’annonce mais de communication, ou du moins il me semble. Autre détail, pour moi cela est arrivé plus tard, il n’y a pas eu de crainte en tant qu’enfant, relative aux « particules invisibles » dont lui craignait, à l’opposé, qu’elles l’épient.

Autre différence, j’étais directement en contact avec trois individus, des silhouettes humaines derrière ce qui semblait être un bureau dans ce qui semblait être un local, lui parlera plus tard dans son parcours d’être mis en contact avec ces trois guides spirituels un an seulement après avoir vu une médium connue Hélène Bernier, et qu’elle lui ait conseillé de demander le contact avec eux, mais il ne détaille pas les visions les moments auxquels ils les a vus.

Un autre élément qui m’a marqué est qu’il précise que cela demande beaucoup d’énergie aux esprits d’influencer la matière, pour des craquements ou interactions. Dans mon vécu, cela peut être très régulièrement durant la journée, et je ne compte pas le nombre de « somesthésies », perceptions des 5 sens mais ici sans stimulation visible ou physique, dont je fais l’objet pour communiquer.

Je ne compte pas non plus les coïncidences, qu’elles soient positives, neutres ou négatives dans le ressenti qu’elles me provoquent ou leurs significations.

Ma démarche est paradoxale, à plusieurs niveaux, autant j’ai envie de me cacher, cacher mes faiblesses et mes failles, les angoisses qui me rongent, les doutes et sentiments d’impostures que je ressens, autant j’ai un sentiment d’urgence et de nécessité de partager mes informations et expériences.

Peut-être faudra-t-il que je fasse un tri dans mes pensées, souvenirs de perceptions et rêves pour présenter un livre comme j’ai déjà pensé le faire à plusieurs reprises.

Même si cela se limitait à un voyage dans l’inconscient, ce dont je doute fort, j’agrandi ma collection de photos de psychographies au pendule, et j’imagine que l’aventure en vaudra la peine, les retours pouvant être intéressants.

Autant j’ai envie d’avoir une démarche cartésienne, autant mon imagination est vaste et associée à mon étonnement, la parano qui a découlé de mauvaises surprises et les sensations d’oppression, cela donne des scénarios hypothétiques voir fantasques très sombres, si pas apocalyptiques.

Je vais peut-être en citer quelques-uns ou les différentes combinaisons d’éléments qui me font penser à tel ou tel scénario, et pour donner une idée aux lecteurs, les rapprocher d’éléments de la culture générale.

J’ai essayé de contacter Alain Joseph Bellet mais sans succès jusqu’ici.

Leave a comment

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.