Découverte

Ma découverte personnelle

Il va me falloir déblayer les souvenirs, ceux-ci sont très nombreux, me reviennent parfois dans le désordre. Qui plus est, j’ai eu le tord de ne pas prendre de notes pendant tout un temps. Et du nouveau contenu potentiellement intéressant peu s’ajouter à chaque instant.

Des détails, en apparence anecdotiques, pouvaient être importants pour moi comprendre les messages dont j’étais malgré moi le destinataire, ou un destinataire, si je n’ai pas compris qu’il me fallait le transmettre à mon tour.

Nombre d’entre-eux étaient sans doute très personnels, comme l’incitation à arrêter mes addictions ou à travailler sur mon rapport à ma relation dont j’attendais trop, ou mon idéalisation des personnes avec une plastique naturelle remarquable mais trop idéalisée, résultat d’un complexe personnel.


Mais d’un autre côté, il y avait clairement élaboration d’une technologie car les mouvements du corps ont été analysés pour calibrer leurs signaux, j’ai du bouger lentement la tête par exemple pour qu’ils sachent voir comment interpréter ou appliquer les bons signaux nécessaires à tel mouvement. Cela est venu bien après la visualisation de dessins animés, Robin de bois je m’en souviens encore. Il passait en boucle une séquence jusqu’à ce que je puisse la reconnaître et bien la voir. J’ai eu plus tard des visions en dessins animés sur du béton ou de l’asphalte, l’hallucination était plaisante les personnages joyeux je m’en suis pas inquiété mais j’aurais du m’alerter que cela m’avait poussé à aller dehors sans raison logique pour mes intérêts. J’avais même été jusqu’à sonner à des portes… qu’aurais-je bien pu dire si on m’avait répondu.

Leave a comment

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.