L’erreur fait l’apprentissage

La communication qu’il me semble recevoir est ponctuée via l’intermède de signaux, comme :

  • les piaillements d’un oiseau à la fenêtre
  • les craquements de différentes intensités (toiture, radiateur, plaquette de médicament, appareil allumé ou éteint ou objets divers) ;
  • perceptions sensorielles, sensations codifiées

Cela me laisse penser que les visions et perceptions que je reçois, racontent des histoires et qu’ils commentent mes réactions au fur et à mesure. Ce sont des histoires pas toujours jolies, pas toujours gentilles ou simples à comprendre si je ne mets pas certains préjugés de côté. Le préjugé de l’intention, celui des assimilations à des choses négatives que l’on a connues.

Pour ma part, j’ai trouvé que convenir d’un signal simple et facile à reconnaître, cela aide à garder la tête sur les épaules, et à se faire raconter une histoire, exposer une situation imaginaire ou potentielle. Celle-ci peut être personnelle ou concernant une tierce personne ou un groupe, autre chose.

Je note aussi que c’est souvent interactif, et qu’ils essaient de le faire voir quand je comprends mal, parfois la suite de ma vision déraille, bogue et la façon dont cela « bogue ».

Par exemple :

  • L’erreur « boucle d’images », m’a indiqué une erreur que je faisais : elle ressemblait à ce passage du chat noir au début du film de science-fiction Matrix, l’image qui se représente à l’identique avec un effet de déjà-vu, et je devais en comprendre que ma crainte d’être dans une matrice était infondée).

J’étais perturbé et perdu devant ce bogue, car j’ignorais comment le faire partir.

Si vous établissez des codes, notez les pour références et construisez-les le plus possible avec des références évidentes, les plus connues et répandues. À moins que la vôtre n’apporte une clarté plus « stable » pour vous ou une cohérence à vos yeux, mais de mon expérience, il est mieux de se rappeler qu’elle n’est pas « standard ». Un esprit a demandé à une médium si le chiffre 5 lui disait quelque chose, sans les références, elle ne savait pas de quoi il s’agissait. Cet exemple me fait penser que les mots et les images sont mieux que des codes trop complexes ou fouillis.

Les esprits s’adaptent beaucoup à nous, pour communiquer. Je comprends qu’il est respectueux de ne pas leur imposer des efforts inutiles et inefficaces, des apprentissages infructueux. Ils sont compréhensibles, repartir sur de bonnes bases me demandera peut-être d’écrire le « code » que je comprends et peut maîtriser intuitivement. Ainsi, il semble sans doute plus facile de rejoindre le train en marche, adopter des normes existantes, que de réinventer la roue, le moteur, le rail et imaginer comment construire le train.

De plus, je conseillerais de ne pas rester pas seul aussi, trouvez-vous une communauté de Spirit ou de médiums pour discuter et vous informer. Ils connaissent les esprits, mais comme partout, ce sont des humains, certains sont très honnêtes heureusement, toutefois d’autres profitent simplement des opportunités de gagner de l’argent facilement d’une personne trop naïve pénalisant la crédibilité de la pratique.

Que la Lumière soit sur vous, soyez votre lanterne !

Leave a comment

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.