Vision de meurtre en hôpital, mise en garde ou autre chose ?

Mise à jour : la scène de l’orteil dans laquelle on met une carte avec une cordelette est déjà revenue plusieurs fois. Mais cette fois avec des spécimens qu’on gardait dans un état de léthargie. Est-ce pour m’indiquer une erreur dans les horreurs gores que j’ai imaginées comme explications quand j’étais imprégné de peur ?

Je suis tiraillé par une autre chose, le fait que ces visions soient effrayantes, mais que mon psychiatre ne me pense pas schizophrène.

Aussi je ressens souvent la situation qu’on m’explique ou me montre depuis un individu. Ici j’étais dans le corps d’une femme et on écrivait « se penser masculin » parce que c’était avec moi qu’ils parlaient.

Puis il était question d’avoir fait passer une âme à un « étage supérieur ». J’ai en effet vu une publicité qui parlait de ça, devenir passeur d’âme.

Puis il était à nouveau question d’arrêter la cigarette. C’est une obsession chez eux, malgré que j’ai dit que je prendrais rendez-vous avec un tabacologue bientôt, dans un hôpital où je serai suivi et où j’ai rendez-vous dans 2 semaines.

Je pense qu’il y a aussi un truc avec l’inconscient qui s’éveille et communique plus facilement. Mais je semble le constater chez d’autres gens aussi. Aurais-je déclenché cela lors de mes visions ? Serait-ce une bonne chose ? Un changement de paradoxe ? Quel impact aurait une telle chose sur la psychologie ? Sur l’humanité et la gestion des humeurs ? La façon dont nous organisons nos vies ? Sommes-nous arrivés à être tous « dual », dualité complète ?

Je suis impatient de voir si cela aura le meilleur effet, si je ne me trompe pas, imprégné que j’étais de bonnes intentions.

Que la Lumière soit sur Vous, la raison votre lanterne.


J’étais étonné il y a quelques mois, que sur Science et vie Télé, on parle de télépathie comme si cela était devenu normal. Le sujet a passionné des deux côtés du monde pendant la guerre froide, et il y a fort à parier que ce sujet même si moins médiatisé ces temps-ci, continue par son potentiel d’applications d’intéresser la recherche appliquée.

J’avais des soufflements à la respiration, et ils semblaient dire des choses, des mots brefs. J’ai fait confiance, une voix m’a dit « tu vas le regretter » d’une façon peu amicale.

Une scène dérangeante s’est passé ensuite, aussi inattendue que détonnant avec les contenus qu’on présente d’habitude dans les livres de spiritisme. Plutôt une scène captée avec une caméra.

Puis, une dame s’est localisée sur une carte, mais je me dis que cette information est à prendre avec des pincettes vu la scène qui suivra. Je n’ai pas demandé au pendule encore. En apparence une chambré d’hôpital, dont la salle de bain était équipée d’une caméra. On me reprochait ce qui s’était vu et dit, on me différents dessins, un cercle avec du positif autour du négatif dedans, puis l’inverse, et j’avais une idée de se ressourcer dans les profondeurs du sol, plutôt que puisses en surface de Gaia, et aussi de la vision imposée juste avant, dont j’insiste que je ne les choisis pas toujours, avec une histoire sexuelle dans la vision. Scène qui pouvait aussi bien être une mise en scène, une personne détenue, utilisée pour son corps, la captation de ses sensations féminines intimes car je n’ai pas vu la femme bouger un seul instant. Le/la patient(e) s’est fait tirer dessus à quelques reprises, par ce qui ressemblait à une femme aux cheveux mi-long en uniforme d’hôpital , et j’ai senti le torse se refroidir, un liquide couler.

Qu’est-ce que cela voulait dire ? On venait de nouer un lien à l’orteil du patient, noté Epsilon ou 3 sur l’ongle et une cordelette autour de l’orteil, il me semblait évident que c’était pour l’envoyer quelque part comme une morgue et faire brûler le corps rapidement avec une instruction qui disparaît facilement, ne laissant pas de trace.

Visions a prendre au premier dégrée ou mise en garde pour les révélations qui dérangent sur les télépathes qu’on essaie d’utiliser comme outils menant à la manipulation mentale ?

Je me souviens juste mon état de bien-être surnaturel, persistant encore maintenant. Comme soigné des mois passés où coïncidences me rendaient malade. C’est comme artificiel, mais j’en profiterai le temps que cela durera. J’ai déjà appris quelques techniques pour l’induire et je ne stoppe pas mes recherches pour améliorer mon bien-être personnel à la façon. Savoir me remettre moi en premier est une façon saine de revenir à l’équilibre.

Leave a comment

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.